Des élèves à la rescousse des milieux naturels!

La Fondation pour la Sauvegarde des écosystèmes du territoire de la Haute-Yamaska (Fondation SÉTHY) souligne la collaboration avec la Ville de Granby et la Commission scolaire du Val-des-Cerfs (CSVDC) dans un nouveau projet d’éducation relative à l’environnement, qui s’est déroulé durant la présente année scolaire.

Au total, 15 groupes, soit environ 340 élèves, de trois institutions différentes sont intervenus dans cinq milieux naturels à proximité de leur école. Trois groupes de l’école L’Envolée (PEI de 2e secondaire), dix de Joseph-Hermas-Leclerc (quatre groupes PEI 3e secondaire, quatre groupes FPT et deux groupes de 4e secondaire) et deux classes de l’école St-Jean (5e-6e année) sont intervenus aux parcs Henri-Martin, Amédée-Zigby et Terry-Fox, dans le boisé entourant JH-Leclerc et sur une propriété municipale près de la passerelle Miner.

Tous ces élèves ont d’abord assisté à un atelier préparatoire sur notre territoire à protéger et sur les espèces exotiques envahissantes qui les menacent. Ils ont pu ainsi comprendre que ces plantes attaquent la biodiversité de nos milieux naturels dans le contexte des changements climatiques. Par la suite, ces élèves et leurs enseignantes se sont dirigés vers un boisé, pour constater les dégâts causés par le nerprun bourdaine, un arbuste envahissant qui laisse peu de chance à notre flore locale. Armés de pelles et d’extracteurs, ces élèves ont déraciné des quantités de nerprun avec enthousiasme. L’activité s’est terminée sur une note d’espérance, puisque les jeunes ont planté près de 120 arbustes indigènes en lieu et place du nerprun (sureaux du Canada, cornouillers, rosiers sauvages, myrique baumier et aronias).

La Fondation SÉTHY tient à remercier la Ville de Granby qui a soutenu financièrement et logistiquement ce projet, ainsi que les éducateurs et éducatrices de la CSVDC qui ont permis la participation des élèves.