Des milieux de stage qui font toute la différence

Au cours de l’année, les écoles secondaires de la CSVDC vous présentent des milieux de stages qui se sont démarqués par leur approche, leur implication et leur passion.

Préposée dans un centre de reprographie, un métier qui n’a plus de secret pour Rébéka !

Rébéka Roy est une élève de 18 ans fréquentant une classe FPT-TSA depuis quelques années. Elle a une déficience visuelle modérée et bénéficie d’adaptations qui lui permettent de bien fonctionner en classe et dans sa vie de tous les jours. L’an dernier, afin de préparer une éventuelle insertion en milieu de stage pour ses élèves, son enseignante, madame Josée Mc Duff a mis sur pied un plateau de travail à l’école en collaboration avec la personne désignée en déficience visuelle de la commission scolaire, madame Julie Larochelle. Le métier semi-spécialisé, préposée dans un centre de reprographie a été choisi pour démarrer le plateau de travail.  Des contrats de numérisation et d’agrandissement étaient fournis aux employés en herbe par la personne désignée en déficience visuelle. Rébéka faisait partie de ces employés et a réussi, avec le soutien et les aménagements nécessaires, à réaliser les tâches de travail avec succès.

Pour l’année scolaire 2016-2017, Rébéka et ses intervenants souhaitaient franchir une autre étape importante vers l`insertion sur le marché du travail et la participation sociale en lui permettant de réaliser son stage à l’extérieur de l’école. C’est au centre administratif de la commission scolaire du Val-des-Cerfs que Rébéka exerce le métier de préposée dans un centre de reprographie. De nouveaux apprentissages et des défis sont au rendez-vous : transport en autobus, charge de travail accrue puisque les contrats proviennent de toutes les écoles de la commission scolaire, collaboration avec plusieurs employés du centre administratif, temps de pause et de repas en compagnie de nouvelles personnes et respect des règles de fonctionnement de l’entreprise différentes de celles du plateau de travail de l’école. Ces défis, Rébéka les relève avec brio. Elle est une employée qui fait sa place dans son milieu de travail, elle effectue ses tâches avec motivation et efficacité et elle est très appréciée de toutes les personnes qu’elle côtoie. On peut donc affirmer que Rébéka est sur la bonne voie vers une participation sociale optimale et une vie professionnelle réussie.

Julie Larochelle

Personne désignée en déficience visuelle de la Commission scolaire du Val-des-Cerfs