Prix innovation 2016 – CASPI

Le comité d’adaptation des services pour les personnes immigrantes de l’Haute-Yamaska gagnant du prix  de l’Association des Conseils Multidisciplinaires du Québec dans la catégorie innovation

L’Association des conseils multidisciplinaires du Québec a retenu la candidature du  « Comité d’adaptation des services aux personnes immigrantes (CASPI)» pour le premier prix dans la catégorie innovation 2016.

L’ACMQ  souligne l’ampleur et la qualité des travaux de ce comité, soit de mettre une offre de service optimale en utilisant l’interdisciplinarité et l’expertise des professionnels mais aussi par son originalité et son effet mobilisateur sur l’évolution des pratiques au sein des professions. En plus d’entraîner une amélioration notable des soins et des services auprès de la clientèle desservie par le CIUSSS de l’Estrie CHUS et ainsi, une amélioration de leur qualité de vie, le projet se distingue également par son potentiel d’exportabilité dans les autres centres de santé et de services sociaux du Québec!

Contexte du développement des travaux du comité CASPI

La région de la Haute-Yamaska reçoit de plus en plus d’immigrants. Granby a été identifiée comme une des villes d’accueil des immigrants réfugiés. Les établissements scolaires, de santé et de services sociaux et les organismes communautaires font face à ce stimulant défi d’accueillir ces nouveaux arrivants.

Certains cas complexes confrontaient les intervenants de différentes ressources à de grands questionnements. Le SERY,  organisme de Granby qui travaille à l’accueil et l’intégration des personnes immigrantes, a eu l’initiative, en 2009, de convoquer un groupe d’intervenants pour démarrer une réflexion collective face à ces questionnements. Depuis, le comité pour l’adaptation des services aux personnes immigrantes se réunit pour réfléchir à la façon d’adapter les services à cette clientèle. Ces intervenants ont suivi plusieurs formations pour approfondir leurs connaissances en intervention interculturelle et développer une expertise collective. Le comité offre du soutien, aux intervenants  de n’importe quel secteur, pour mieux intervenir auprès des personnes immigrantes.

Une action intersectorielle. Nos forces mises en commun : l’innovation

L’intersectorialité se traduit par des collaborations entre des acteurs mobilisés autour de questions de santé publique et de bien-être. Elle  cherche à mobiliser divers secteurs d’activité.

Le CASPI  a innové en mobilisant des ressources possédant des mandats complémentaires et des fonctionnements parfois différents, afin de mettre en place un plan d’action global pour résoudre un problème complexe : intervenir de façon adaptée et efficace auprès des personnes immigrantes avec des problématiques très diverses.

L’objectif de l’ensemble des partenaires locaux étant l’accessibilité et l’adaptation des services, l’action intersectorielle innovante se reflète dans le travail en collaboration entre l’organisme SERY, l’organisme L’Autre versant alternative en santé mentale, le CIUSSS de l’Estrie-CHUS et  la Commission scolaire du Val-des-Cerfs qui ont formé le CASPI pour soutenir  les intervenants du territoire qui en font la demande. L’Université de Sherbrooke s’est impliquée plus tard avec la collaboration de la Professeure Maryse Benoit.

 Ce projet se traduit en  une amélioration de l’offre de services pour les personnes immigrantes.

img_6297

Sur la photo on voit le comité entouré de deux membres du comité de selection de l’ACMQ de gauche à droite: à partir de la deuxième place: Melany Chartier, travailleuse sociale, Clinique de réfugiés, CIUSSS Estrie-CHUS Guylaine Hallé, travailleuse sociale, équipe Famille-Enfance-Jeunesse ,CIUSSS Estrie-CHUS Roxana Cledon, organisatrice communautaire, Direction de la santé publique, CIUSSS Estrie-CHUS Frey Guevara, intervenant interculturel d’intégration scolaire et sociale pour les jeunes immigrants, SERY Jacqueline Téjo, psychoéducatrice 2ième ligne santé mentale adulte, l’Autre Versant Francis Komedza, intervenant interculturel en santé, SERY Patrick Poulin, coordonnateur en santé mentale CIUSSS Estrie-CHUS

Absents lors de la photo: Nadine Chénier, Direction de la protection de la jeunesse, CIUSSS Estrie-CHUS Joanne Gosselin, conseillère pédagogique, Commission scolaire Val-des-Cerfs Margaret McCulloch, psychologue, clinique de pédopsychiatrie, CIUSSS Estrie-CHUS et Maryse Benoit, professeure de la faculté de psychologie de l’Université de Sherbrooke

 

Source : Roxana Cledon
Organisatrice communautaire
Équipe de développement des communautés
Direction de la santé publique
CIUSSS Estrie CHUS