La PSYCHOMOTRICITÉ au service du développement global de l’enfant

logosDepuis 2010, la Commission scolaire du Val-des-Cerfs travaille de concert avec les regroupements Jeunes en Forme Haute-Yamaska (JEFHY) et Jeunes en Mouvement Brome-Missisquoi (JEMBM) afin de développer et d’intégrer la pratique de la psychomotricité auprès des enfants d’âge préscolaire et du premier cycle du primaire.

Depuis l’origine de cette démarche, plus d’une centaine d’intervenants scolaires ont été formés. Non seulement de plus en plus d’acteurs de nos écoles pratiquent l’intervention psychomotrice auprès des enfants, mais cette approche s’est aussi étendue aux acteurs du milieu de la petite enfance qui eux aussi agissent pour favoriser l’intégration de la psychomotricité dans leur milieu.

Par le biais de la fenêtre pédagogique, nous souhaitons rendre accessible l’ensemble du matériel développé au fil des ans afin que ce projet continue de se déployer au sein des écoles et des familles de notre belle région.

Bonne découverte !

PARENTS

PageAccueil-Parent PageAccueil-Enseignants2

ENSEIGNANTS


 

Mais qu’est-ce que la psychomotricité?

La psychomotricité regroupe l’ensemble des fonctions motrices qui sont en lien direct ou indirect avec la pensée et les fonctions cérébrales … en d’autres mots, la psychomotricité, c’est développer l’esprit par le mouvement, c’est apprendre avec son corps. L’enfant est un « être moteur ». Il est le premier agent de son développement. Un enfant apprend d’abord spontanément, en expérimentant, en observant, en imitant et en parlant avec les autres, grâce à sa propre motivation et à ses aptitudes naturelles.

Pourquoi la psychomotricité?

La pratique de la psychomotricité permet non seulement à l’enfant d’apprendre et de développer ses fonctions cognitives, mais aussi d’améliorer ses habiletés motrices. Les spécialistes du développement de l’enfant reconnaissent aujourd’hui l’importance de s’attarder prioritairement au développement des habiletés motrices ainsi qu’à la pratique régulière d’activités physiques; ces deux éléments, intimement liés, peuvent influencer positivement le développement global de l’enfant ainsi que certains facteurs déterminants de la réussite scolaire et éducative, notamment la concentration et l’attention qui sont des prérequis à l’apprentissage de la lecture, de l’écriture et des mathématiques.


ARTICLES D’INTÉRÊT

Article – Le développement moteur

Article – Motricité et réussite scolaire


PageAccueil1 PageAccueil2 PageAccueil3 PageAccueil4