Gabrielle Bourgea remporte la 1re place au prestigieux concours littéraire de l’AMOPA  

IMG_9677

Marie Gibert, mère de Gabrielle, M. Michel Leduc, vice-président de la section Québec pour l’AMOPA, Gabrielle Bourgea, récipiendaire du prix, Julie Morissette, enseignante de Gabrielle en français et Stéphane Bourgea, père de Gabrielle.

La Commission scolaire du Val-des-Cerfs (CSVDC) félicite Gabrielle Bourgea, une élève de l’école Jean-Jacques-Bertrand, pour avoir remporté la première place à l’étranger au prestigieux concours littéraire de l’Association des Membres de l’Ordre des Palmes Académiques (AMOPA), dans la catégorie de la Jeune Poésie.

C’est grâce à son poème Elle, que Gabrielle s’est démarquée parmi tous les autres élèves de 4e secondaire des différents  pays francophones participants. À la lecture de son œuvre, on constate rapidement la créativité, le sens de l’intrigue et la qualité littéraire de la jeune auteure. Alors que les premières lignes décrivent une dangereuse criminelle « En pensant à son prochain homicide ses pensées sont assassines, meurtrières » le dénouement du texte sait bien surprendre le lecteur, « Vous l’aurez deviné la concernée est une poupée… »

C’est le très bon jugement de l’enseignante Julie Morissette, l’automne dernier, qui aura permis à Gabrielle de se démarquer ainsi. En effet, madame Morissette constata, suite à une activité de rédaction de poème, la grande qualité des textes qu’elle reçut.

C’est ainsi qu’elle fit les démarches pour inscrire les productions écrites de ses élèves au concours littéraire de l’AMOPA dans la catégorie de la Jeune Poésie. Ce concours était tout indiqué étant donné ses critères forts simples : le texte devait être composé en classe de français et ne pas dépasser une page, le thème et la forme étaient laissés au choix des élèves.

Au total, 381 textes, toutes années scolaires confondues, ont été soumis dans la catégorie de la Jeune Poésie. La CSVDC a, quant à elle présenté 33 textes, dont 18 dans la catégorie de la Jeune Poésie (secondaire), 14 dans la catégorie de la Nouvelle littéraire et 1 dans la catégorie de la jeune poésie (primaire).

L’AMOPA vise, entre autres, à encourager le travail des élèves, défendre la langue et la culture francophone et grâce à ses nombreuses sections, en France et à l’étranger, dont le Québec fait partie, elle est une porte ouverte sur l’international, en tant qu’un important carrefour culturel.

Elle

Assise sur l’étagère

Les pieds pendant dans le vide

En pensant à son prochain homicide

Ses pensées sont assassines, meurtrières

Avec ses deux grands yeux

Bleus, fougueux et globuleux

Elle vous scrute et vous observe

Une belle mort elle vous réserve

Dans sa jolie robe blanche

Elle a tout l’air d’un ange

Prête à prendre sa revanche

Elle vous fixe d’un air étrange

Son sourire narquois

Effraie toujours ses proies

Tel un assassin,

Elle changera votre destin

Vous l’aurez deviné

La concernée est une poupée

Cette dangereuse criminelle

Se nomme… Annabelle..!