Andréanne Veillette, reçoit un premier prix par l’AMOPA

Un grand saut pour concrétiser son rêve!

Le 23 octobre dernier, Andréanne Veillette, qui fréquentait l’an passé la cinquième année de l’école secondaire Haute-Ville, a reçu son prix par l’entremise de M. Aurélien Boivin et Roger Delisle, représentants du prestigieux concours d’écriture de l’Association des Membres de l’Ordre des Palmes Académiques (AMOPA), pour souligner la première place à l’étranger qu’elle s’est méritée pour sa nouvelle littéraire « Monsieur Thomas » qu’elle a soumise au jury dans la catégorie Maupassant de la Jeune Nouvelle. C’est accompagné de ses parents qu’elle est venue chercher son prix, qui pour elle est porteur de sens, puisqu’elle caresse le rêve de devenir écrivaine.

Le Prix Maupassant de la Jeune Nouvelle s’adresse aux élèves de la 4e et la 5e année du secondaire. Les sujets sont laissés au choix des élèves et sont évalués selon ces critères : « Œuvre d’imagination, la nouvelle exige des qualités d’invention, une intrigue retenant l’attention du lecteur autour de personnages évoluant dans un milieu caractérisé. La qualité de l’écriture narrative doit accompagner une action bien conduite. » 

La Commission scolaire du Val-des-Cerfs, qui en était à sa toute première participation à ce concours prestigieux compte bien, dès cette année, inviter, à nouveau, toutes ses classes du secondaire, afin que le plus grand nombre d’élèves puissent y prendre part. Au-delà du concours, pour les élèves, il s’agit d’un autre contexte de communication authentique afin que l’écriture soit porteuse de sens, tout en augmentant la motivation des élèves, pour leur permettre de créer des textes qui seront lus par de réels destinataires, dans l’une des trois catégories suivantes : Expression écrite de la langue française, Maupassant de la Jeune Nouvelle et celle de la Jeune Poésie.

IMG_8856

De gauche à droite : Roger Delisle, représentant du concours d’écriture de l’Association des Membres de l’Ordre des Palmes Académiques (AMOPA), Anne-Marie Ménard, directrice de l’école de la Haute-Ville Andréanne Veillette, gagnante du prix, Joanne Gosselin, conseillère pédagogique pour le français, au secondaire, Aurélien Boivin représentant du concours d’écriture de l’Association des Membres de l’Ordre des Palmes Académiques (AMOPA), André Messier, directeur général de la CSVDC.